Fin de saison en Allemagne, au terme de la 22e et dernière journée de Frauen-Bundesliga, jouée ce dimanche. Derrière Wolfsburg champion, le Bayern a validé sa qualification européenne aux dépens d'Hoffenheim. Dans le bas de tableau, le miracle n'a pas eu lieu pour Cologne qui accompagne Iéna en deuxième division.

 

Wolfsburg remporte son 6e titre, le 4e consécutif, et pour la première fois, le VfL a conclu la saison sans avoir perdu le moindre match. Tout juste deux résultats nuls, lors des deux confrontations face au Bayern Munich, dauphin des Louves. Pour son dernier match de la saison, Wolfsburg a d'ailleurs signé une large victoire (5-0) face au Bayer Leverkusen.

 

Les Louves commencent bien l'été

Zsanett Jakabfi avait ouvert le bal (16e) au quart d'heure de jeu, à l'affût sur un coup franc rapidement joué par Dominique Janssen. Alex Popp (20e) et Fridolina Rolfö (41e) ont ensuite permis à Wolfsburg de se détacher avant la pause, Rolfö au centre sur le but de sa capitaine, et Popp qui lui rend ensuite la pareille avant la pause.

Entrée à la mi-temps, Pernille Harder inscrit le 5e but de Wolfsburg dans le dernier quart d'heure (78e), le 27e but de l'internationale danoise, de loin la meilleure buteuse de Bundesliga cette saison, après avoir déjà dominé les classements il y a deux ans.

À l'issue de la rencontre, les joueuses se sont vu remettre le trophée de championnes d'Allemagne, une cérémonie organisée à huis clos, comme l'on été l'ensemble des matches depuis la reprise de la Bundesliga le 29 mai dernier. Pour Wolfsburg, la saison est pourtant loin d'être finie, avec une finale de Coupe d'Allemagne le 4 juillet face à Essen, sans oublier la phase finale de la Ligue des Championnes qui se jouera à la fin du mois d'août au Pays basque.

 

Le Bayern n'a pas tremblé à Essen

Comme Wolfsburg, le Bayern sera européen cet été, mais aussi la saison prochaine de quoi ravir la nouvelle recrue bavaroise, la tricolore Viviane Asseyi. Une deuxième place assurée grâce à une victoire (0-3) ce dimanche à Essen. Un succès logique, notamment au vu de la première période au cours de laquelle les coéquipières de Melanie Leupolz ont eu de multiples situations favorables. La capitaine du Bayern a buté sur le cadre (16e) avant de voir l'une de ses frappes flirter avec la lucarne gauche (38e).

Stine Johannes s'interpose à plusieurs reprises devant sa ligne, mais la gardienne d'Essen doit s'incliner dans les arrêts de jeu sur l'excellent coup franc de Lina Magull (45+3). Excentrée depuis les 20 mètres, sa frappe enveloppée du droit vient se loger sous la lucarne droite de Johannes, et donne l'avantage au Bayern.

En seconde période, Munich accentue son avantage, alors que les joueuses et le staff d'Essen ont pesté contre des décisions arbitrales jugées trop favorables aux Bavaroises. Linda Dallmann ajoute le second but (72e) face à son ancien club, et dans la foulée Lineth Beerensteyn provoque un penalty, transformé par Jovana Damjanovic (75e).

 

Les honneurs à Hoffenheim, une nouvelle ère à Francfort ?

Avec cette victoire, le Bayern était assuré de la deuxième place devant Hoffenheim, quel que soit le résultat des coéquipières de Nicole Billa à Potsdam. Il n'y a donc pas eu besoin de regarder dans les rétroviseurs, avec Hoffenheim de toute façon battu (2-1) par le Turbine, grâce notamment à un but aussi astucieux que décisif de Laura Lindner pour lober Janina Leitzig et sa défense (80e).

Cette défaite ne vient pourtant pas gâcher le très bon exercice 2019/2020 d'Hoffenheim qui réalise sa meilleure saison dans l'élite, participant à animer les débats en haut de tableau, comme on pu le faire Potsdam ou Fribourg ces dernières années.

En retrait cette saison, Fribourg a malgré tout conclu sur une victoire sur la pelouse de Francfort (0-2). Un match qui constitue un événement puisque c'était le dernier du FFC Francfort avant sa fusion avec le club masculin de l'Eintracht Francfort (qui évolue en première division chez les garçons). Pour rappel, Francfort dispose du plus beau palmarès du football féminin allemand, avec 7 titres en Bundesliga, 9 coupes d'Allemagne et 4 coupes d'Europe.

 

Cologne doit se résigner à descendre

Dans la course au maintien, cette dernière journée n'a pas souri à Cologne, relégué avec Iéna à l'échelon inférieur. Les joueuses de Sascha Glass se savaient en danger, 11e et avec un goal-average largement défavorable sur Duisbourg (10e). Il fallait donc gagner, en espérant que Duisbourg ne prenne pas les trois points ou que Leverkusen cède très lourdement à Wolfsburg.

Aucun de ces scénarios idéaux ne s'est produit, avec Duisbourg qui s'est imposé sur la pelouse de la lanterne rouge Iéna (0-2). Un résultat qui rendait anecdotique le succès de Cologne face au SC Sand (1-0). Au classement, Cologne revenait à égalité de points sur ses deux rivaux, mais battu à la différence de buts par Duisbourg (9e) et Leverkusen (10e).

Avec ses 10 points pris (en 8 matches) depuis la reprise, Cologne a chèrement défendu sa peau, mais sans parvenir à inverser la tendance dans ce sprint final. Les deux équipes relégables avant l'interruption du championnat (Iéna et Cologne) sont bien celles qui descendent en deuxième division à l'issue de la saison.

 

Photo: VfL Wolfsburg

 

Frauen-Bundesliga (22e journée) – Les résultats

Turbine Potsdam – Hoffenheim : 2-1

FF USV Jena (Iéna) – MSV Duisbourg : 0-2

FC Köln (Cologne) – SC Sand : 1-0

VfL Wolfsburg – Bayer Leverkusen : 5-0

SGS Essen – Bayern Munich : 0-3

FFC Francfort – SC Fribourg : 0-2

 

Frauen-Bundesliga (le récap)

Championnes d'Allemagne : VfL Wolfsburg

Qualifiées en Ligue des Championnes (2020/2021) : VfL Wolfsburg et Bayern Munich

Reléguées en deuxième division : FC Köln et FF USV Jena

Promues en Frauen-Bundesliga (2020/2021) : Werder Brême et SV Meppen

Meilleure buteuse : Pernille Harder (27 buts / VfL Wolfsburg)

 

=> Le classement de la Frauen-Bundesliga à retrouver sur notre page consacrée au championnat d'Allemagne

Hichem Djemai