Moins d’un mois après avoir établi le record mondial d’affluence pour un match de football féminin, le public du Camp Nou a été encore plus nombreux ce 22 avril pour assister à la victoire des joueuses du FC Barcelone (5-1) face à Wolfsburg. Une demi-finale aller de Champions League dominée par les Blaugranas et dans les tribunes, une petite centaine de spectateurs supplémentaires par rapport au quart de finale retour face au Real Madrid.

Au total, 91648 spectateurs étaient présents dans l’immense Camp Nou, et le FC Barcelone a donc établi les deux plus fortes affluences pour des rencontres officielles de football féminin. Le record officieux reste détenu par le Stade Aztèque et ses 110.000 spectateurs en finale du Mondial 1971, mais pour le moment, c’est bien le public catalan qui fait définitivement son entrée dans les annales.

Les trois meilleures affluences pour des rencontres de clubs ont eu lieu dans des stades espagnols, avec le Camp Nou au deux premières places, et le Wanda Metropolitano qui avaient accueilli 60739 spectateurs le 17 mars 2019, pour assister au match de championnat entre l’Atlético de Madrid et le FC Barcelone.

Les deux records établis par le Barça dominent un classement qui jusqu’à présent était trusté par des rencontres entre équipes nationales, en particulier lors des grands tournois, Jeux Olympiques et Coupe du Monde. Une donne qui pourrait désormais changer, notamment avec une ouverture plus régulière des grands stades aux équipes féminines lors des compétitions continentales, comme la Ligue des Championnes en Europe.

Une évolution évidemment à suivre dans les années à venir...

 

Les plus fortes affluences pour des rencontres de football féminin (matches officiels)

1) FC Barcelone – VfL Wolfsburg [Camp Nou, Barcelone, 22 avril 2022 – Ligue des Championnes 2021/2022, demi-finale aller] : 91648 spectateurs

2) FC Barcelone – Real Madrid [Camp Nou, 30 mars 2022 – Ligue des Championnes 2021/2022, quart de finale retour] : 91553 spectateurs

3) États-Unis – Chine [Rose Bowl, Pasadena, 10 juillet 1999 – Coupe du Monde 1999, finale] : 90185 spectateurs

4) États-Unis – Japon [Wembley Stadium, Londres, 9 août 2012 – Jeux Olympiques 2012 de Londres, finale] : 80203 spectateurs

5) États-Unis – Danemark [Giants Stadium, East Rutherford, 19 juin 1999, Coupe du Monde 1999, phase de groupes] : 78972 spectateurs

6) Angleterre – Allemagne [Wembley Stadium, Londres, 9 novembre 2019 – match amical] : 77768 spectateurs

7) États-Unis – Chine [Sanford Stadium, Athens (Géorgie, États-Unis), 1er août 1996 – Jeux Olympiques 1996 d’Atlanta, finale] : 76489 spectateurs

8) Allemagne – Canada [Olympiastadion, Berlin 26 juin 2011 – Coupe du Monde 2011, phase de groupes] : 73680 spectateurs

9) Brésil – Suède [Maracana, Rio de Janeiro, 16 août 2016 – Jeux Olympiques 2016 de Rio, demi-finale] : 70454 spectateurs

 

Hors-compétition : Le 5 septembre 1971, la finale de la Coupe du Monde organisée au Mexique se joue devant 110.000 spectateurs au stade Aztèque de Mexico. La finale est remportée par le Danemark face au pays organisateur. La compétition n’a pas été homologuée par la FIFA, et ce record n’est donc pas comptabilisé sur les tablettes officielles.

Hichem Djemai