C'est un sommet attendu en Italie, entre deux équipes largement détachées en tête et séparées par trois points avant cette 18e journée. Brescia a comblé ce retard après sa victoire sur la pelouse de la Juve, ce qui permet aux Lionnes de valider leur qualification pour la Champions League et de penser désormais sérieusement au titre, au coude-à-coude avec les Bianconeri.

 

C'était une semaine décisive pour le football féminin italien. Mardi la Squadra Azzura jouait un match décisif face à la Belgique en vue d'une qualification historique pour la Coupe du Monde. Une bonne partie des internationales italiennes présentes à Ferrara pour ce match, se retrouvait à Turin ce samedi pour un match où la Serie A pouvait définitivement (ou presque) tomber dans les mains de la Juventus.

Une victoire des Turinoises signifiait un écart de six points avec Brescia à quatre journées de la fin, un écart qui semblait insurmontable d'autant qu'avant ce match, la Juve n'avait pas perdu un seul match cette saison.

 

Brescia partie du bon pied

 

Une rencontre attendue parce qu'au fil des journées, Brescia a semblé progresser au fil de la saison, et après le cinglant 4-0 infligé à l'aller, on savait qu'on assisterait à un autre match cet après-midi. Les coéquipières de Cristiana Girelli n'ont d'ailleurs pas tardé à s'illustrer dans cette partie. Après une première frappe lointaine de Manuela Giugliano, Brescia ouvre le score dès la 4e minute. Une action initiée côté droit, avec un jeu à trois conclu par un centre d'Aleksandra Sikora.

Le ballon lobe Laura Giuliani sur sa ligne et vient rebondir sur la base du poteau droit du but turinois avant de revenir en jeu. A proximité du point de penalty, Katarzyna Daleszczyk hérite du ballon et peut ensuite placer le ballon sur la droite du but, hors de portée de la gardienne bianconeri (4e).

En première période, Brescia se montre bien organisé et laisse peu de possibilités à la Juve de s'exprimer. Les tentatives turinoisies se font souvent à l'extérieur de la surface, comme cette frappe de Cecilia Salvaï (13e) ou celle de Martina Rosucci (42e) captée en deux temps par Camilia Caesar. Rita Guarino doit même procéder à un changement dès la demi-heure de jeu avec la sortie de Sanni Franssi remplacée par Valentina Cernoia.

 

Le break avant la pause

 

La Juventus en manque d'inspiration, et Brescia en pleine réussite dans cette première mi-temps. Dans les arrêts de jeu, Daniela Sabatino et Valentina Gianciti réalisent un excellent travail de conservation du ballon pour faire remonter leur équipe et même obtenir un corner à l'autre bout du terrain.

Un coup de pied arrêté repoussé dans l'axe par la défense et revient dans les pieds de Daleszczyk aux 16 mètres. Sa frappe est déviée et revient dans les pieds de Sabatino à l'affût à l'entrée des 6 mètres. Hors-jeu ou non, l'arbitre laisse jouer et Sabtino peut tromper Giuliani de près (45+3) et Brescia rentrer au vestiaires avec le break en poche.

En seconde période, la réaction de la Juve se fait attendre, Bonansea laisse même sa place peu avant l'heure de jeu. C'est finalement Martina Rosucci qui relance la Juve parvenant à s'infiltrer balle au pied au cœur de la défense adverse et servir Lisa Boattin aux 16 mètres. La défenseure turinoise place une frappe croisée du gauche qui vient se loger dans le petit filet opposé de Camilia Caesar (66e).

 

Écart minimal en vue du titre

 

Ce but relance la Juve qui pourtant ne parviendra pas à revenir au score et se mettre à l'abri d'un retour de Brescia au classement. Plus rien ne sera marqué dans cette partie qui s'achève sur cette victoire 2-1 des Lionnes, et la première défaite de Turin cette saison. Un succès qui ramène les deux équipes à égalité, mais avec la Juve qui conserve une courte tête d'avance grâce au goal-average particulier et la victoire 4-0 au match aller.

Brescia devra donc compter sur un faux pas de la Juve pour remporter un nouveau Scudetto, alors que la qualification pour la Champions League est désormais acquise pour les deux équipes. En plus de ce duel à distance, Brescia et la Juventus auront de nouveau rendez-vous début mai, cette fois-ci en quart-de-finale de la Coupe d'Italie.

 

=> Serie A (18e journée), le résumé des autres rencontres – La Fiorentina à la fête, la bonne opération de Ravenne à Tavagnacco

Hichem Djemai