Arrivée l’été dernier à Wolfsburg, Sara Björk Gunnarsdottir joue un rôle essentiel au milieu de terrain pour récupérer les ballons et dynamiser le jeu du VfL. Une joueuse à découvrir d’urgence alors qu’elle devrait disputer l’Euro avec l’Islande. Très déçue après l’élimination face à l’OL, elle reste convaincue de la qualité de son équipe qui selon elle aurait mérité mieux.

« Pour être honnête, je suis très déçue parce que, nous avons gagné aujourd’hui, mais je pense que nous étions la meilleure équipe dans les deux matches, c’est pour cette raison que je suis très frustrée et déçue que nous ne soyons pas passées.

Je pense que nous méritions de nous qualifier. Nous avons très bien joué dans les deux matches, et nous avons particulièrement dominé dans ce match, nous leur avons mis la pression, nous avions plus le ballon. Et oui, avec un peu plus de réussite, nous aurions pu passer [en demi-finale]. »

Vous avez montré beaucoup de caractère et de résolution après le match aller. Continuer à jouer la qualification malgré la défaite 2-0 à domicile

« Oui, nous ne comptions pas abandonner. 2-0 à domicile, c’est n’est pas un bon résultat mais si nous marquons un but et ensuite tout est possible. Nous avons marqué ce but et tous les scénarios étaient ouverts.

Oui, nous leur avons mis la pression dès le début du match et pendant la rencontre. Et comme je l’ai dit avec un peu de réussite nous aurions pu égaliser [2-2 sur l’ensemble des deux matches]. C’est comme au match aller où nous aurions pu marquer. Nous aurons plus de réussite la prochaine fois. »

On a parlé d’une finale avant l’heure. Ou est-ce que vous placez le niveau de cette rencontre ?

« Oui, nous étions préparées à rencontrer Lyon en finale. Nous les rencontrons finalement en quarts, c’est comme ça, c’est un match de très haut-niveau. Vous avez envie de jouer ces matches-là, et c’est de belles rencontres à voir jouer. Pour nous, je pense que nous aurions dû passer ce tour mais malheureusement ce n’était pas le cas aujourd’hui. »

Dounia MESLI