C’était un 30 septembre 2006, Marinette Pichon raccrochait ces crampons non sans émotion, après avoir tant donné et reçu du football. A presque un an du Mondial en France, nous l’avons rencontrée pour évoquer sa carrière, alors qu'elle a récemment publié son livre "Ne rien lâcher". Une maxime qui lui a permis de s’accrocher et de vivre sa vie pleinement. Dans cette deuxième partie, nous évoquons le championnat de France de D1, de son "manque" d'attractivité ou encore de la professionnalisation du football féminin en général.    Rencontre avec Marinette Pichon (1/3) : "Aux entraînements, on n'était pas très d'accord avec les coachs" Rencontre avec Marinette Pichon (3/3) : "Le potentiel il est là, il est existant et il doit être opérationnel."     CDF – On sent que depuis que Juvisy s'est fait doubler par les autres clubs, comme Lyon, Montpellier ou encore Paris, il y a une certaine répétition depuis quelques années en France. Le ressentez-vous égaleme...

La suite est réservée aux abonnés .



Dounia MESLI