Retour du championnat ce week-end en Espagne, avec le FC Barcelone qui continue d’imprimer le rythme en tête de la Primera. L’Atlético, les promues Alavés ou la Real Sociedad sont au contact, mais pas Levante, de nouveau tenu en échec...

 

Pour les deux équipes espagnoles engagées cet été sur la scène européenne, lors des premiers tours de qualification de la Champions League, le début de saison se révèle en demi-teinte. Pour le Real Madrid, le constat est même plus sévère puisque les joueuses de David Aznar, deuxièmes la saison passée, occupent pour le moment la quatorzième place (sur 16), l’une des quatre places relégables en fin de saison.

 

Levante doit partager, premier pas pour le Real

Le Real a marqué ce week-end son premier but de la saison face au Granadilla Tenerife, un but contre son camp de Patri Gavira, la défenseure centrale du Granadilla (85e). Ce but permet aux Madrilènes d’obtenir le point du match nul aux Canaries (1-1), leur premier cette saison, alors que Tenerife avait ouvert le score par son attaquante ivoirienne, Ange N’Guessan (24e).

La situation est moins alarmante pour Levante, même si les coéquipières de Sandie Toletti perdent progressivement du terrain sur la tête du classement. Accroché par le FC Séville avant la trêve, Levante a partagé les points avec un autre club de la capitale andalouse, le Betis Séville (1-1).

Malgré plusieurs opportunités d’ouvrir le score, le club de Valence est finalement mené sur sa pelouse, la faute à Mari Paz Vilas qui reprend victorieusement un centre d’Angela Sosa (27e). Même réduit à dix dès la reprise, après l’expulsion de Paula Perea (48e), le Betis s’accroche à son avance au tableau d’affichage.

La parité est pourtant rétablie à l’amorce du dernier quart d’heure avec une égalisation de Nuria Mendoza sur corner (76e). Malgré de nouvelles occasions de part et d’autre, le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Deux nouveaux points de perdus par Levante qui se retrouve désormais à quatre longueurs du quatuor de tête.

 

Valence sombre face au Barça

Un groupe emmené par le FC Barcelone, leader provisoire après son écrasante victoire face au FC Valence (8-0). Les Blaugranas ont de nouveau impressionné dans une partie où Valence a perdu pied en moins de dix minutes, entre l’ouverture du score d’Asisat Oshoala (23e), et le cinquième but du jour, signé Mariona Caldentey (32e).

Entre temps, c’est la capitaine du FC Barcelone, Alexia Putellas, qui s’est offert un triplé en quatre minutes (27e, 28e et 31e), dont une astucieuse frappe de plus 30 mètres pour lober Enith Salon, avancée dans sa surface.

De son côté, Asisat Oshoala va inscrire son deuxième but du jour dès la reprise (46e), alors que Lieke Martens (71e) et Caroline Graham Hansen (84e) comptent également parmi les buteuses blaugranas. Si l’impression laissée par le Barça est déjà forte, le club catalan n’est pas seul en tête de la Primera.

 

Un promu aux premières loges

Parmi les co-leaders, on compte par exemple le Deportivo Alavès, le promu du Pays Basque et qui poursuit son excellent début de saison. Ce week-end, Alavès rencontrait l’autre promu, Villarreal, une partie qui a tourné en faveur du Deportivo avec des buts d’Osinashi Ohale (21e) sur un coup franc rapidement joué, puis Naïma Garcia, dont la volée (88e) assure la victoire d’Alavés en fin de partie.
Dans ce groupe de tête, on retrouve également l’Atlético et la Real Sociedad, vainqueurs dans leurs matches respectifs face à Huelva (0-3) et le FC Séville (2-0). Créditée de six buts ces derniers jours avec la sélection espagnole, l’attaquante de la Real Sociedad, Amaiur Sarriegi a plus discrètement servie sa coéquipière finlandaise Sanni Franssi sur le second but de la Real (74e) après une ouverture du score heureuse sur corner (61e).

De son côté l’Atlético n’a pas attendu pour faire la différence sur la pelouse du Sporting puisque les trois buts de la victoire ont été inscrits dans la première demi-heure. Ludmila da Silva avait ouvert le score suite à un corner (5e), avant des réalisations de Maitane Lopez (17e), puis de Mayra Ramirez contre son camp (31e), sur un nouveau corner madrilène.

 

Le Rayo reste privé de point

Derrière ce quatuor, deux équipes se sont replacées en première partie de tableau à l’issue du week-end. Il s’agit de l’Athletic Bilbao et du Madrid CFF, des formations qui enregistrent leur deuxième victoire de la saison. Deux résultats obtenus dans des derbies, alors que l’Athletic se déplaçait sur la pelouse d’Eibar.

Les deux équipes du Pays basque ont marqué en première période par Ainize « Peke » Barea pour l’Athletic et Arola Aparicio (39e) pour Eibar, alors que Bilbao s’était procuré un penalty en début de match, repoussé par Malena Mieres face à Lucia Garcia (6e)

Une première période animée et un suspense resté entier. C’est finalement en toute fin de match que Yulema Corres inscrit le but de la victoire pour l’Athletic (89e, 1-2), reprenant de la tête un corner frappé par Itaxso Uriarte.

De son côté, le Madrid CFF s’est imposé face au Rayo Vallecano (4-2), dans une partie où les trois buteuses du jour ont inscrit un doublé, les attaquantes brésiliennes Geyse et Kerolin pour le Madrid CFF et Pauleta Sancho pour le Rayo, seule équipe désormais à ne pas avoir ouvert son compteur-point.

 

Photo : Paco Largo / FC Barcelona

 

Primera Iberdrola 2021/2022 – Les résultats de la 3e journée

SD Eibar – Athletic Bilbao : 1-2

FC Barcelone – Valencia CF : 8-0

Real Sociedad – Sevilla FC : 2-0

Madrid CFF – Rayo Vallecano : 4-2

Deportivo Alavés – Villarreal : 2-0

UD Granadilla Tenerife – Real Madrid : 1-1

Levante UD – Betis Séville : 1-1

Sporting Club de Huelva – Atlético de Madrid : 0-3

 

=> Le classement de la Primera Iberdrola à retrouver sur notre page consacrée au championnat d'Espagne

Hichem Djemai