Début de la phase retour en Allemagne, avec Wolfsburg qui continue de dominer les débats en Bundesliga. À la deuxième place, Hoffenheim a d'ores et déjà réalisé une saison record. Une 12e journée marquée par la victoire de Potsdam dans le Classique (Klassiker), au terme d'un match fou face à Francfort.

 

C'est un premier record qui tombe dans une saison qui s'annonce exceptionnelle pour Hoffenheim, quelle qu'en soit l'issue. Les joueuses de Jürgen Ehrmann ont battu le record du nombre de victoires engrangées par le club en une saison, et ce après seulement 12 journées. 10 victoires, un chiffre qui devrait encore évoluer à la hausse, et qui pour le moment permet à Hoffenheim de rester au contact des meilleures.

 

Pernille Harder vise aussi son record

Solide deuxième, Hoffenheim s'est imposé ce week-end face à la lanterne rouge, Iéna. Un succès (2-0) qui s'est dessiné en première période, avec un doublé de Nicole Billa qui marque coup sur coup (26e et 27e) avant la demi-heure de jeu. Hoffenheim assure l'essentiel, et reste à trois points de Wolfsburg, également à son avantage ce week-end.

Les leaders l'ont emporté sur la pelouse du SC Sand (0-4). Une partie de nouveau animée par Pernille Harder, l'attaquante danoise, que l'on retrouve sur l'ouverture du score de Zsanett Jakabfi dès la 10e minute, avant d'inscrire un triplé dans cette partie (24e, 49e et 81e).

Pernille Harder est également en route vers une saison record, avec 18 buts inscrits (en 11 matches), égalant dès maintenant son meilleur total de buts sur une saison, (établi la saison dernière) depuis son arrivée en Allemagne. Un appétit de louve à aiguiser en vue des échéances du printemps, mais qui participe déjà à assurer le train d'enfer de Wolfsburg sur cette première partie de saison.

Une partie également marquée par les retours de Svenja Huth et de Lara Dickenmann, entrées en jeu en seconde période. Une première depuis le mois de septembre, après des blessures qui les ont tenues éloignées des terrains.

 

Le Bayern reste en retrait

Wolfsburg conserve la tête, et le Bayern ses espoirs de retour, malgré les six points de retard de Munich sur le VfL. Une distance maintenue après le succès des Bavaroises face à Fribourg (2-0). Les joueuses de Jens Scheuer ont su mettre à contribution leurs coups de pied arrêtés avec deux buts inscrits en début et en fin de rencontre.

Dès l'entame, le Bayern parvient à prendre l'avantage sur un coup franc de Lina Magull. Dans la surface, Simone Laudehr dévie le ballon vers le but de Fribourg, et c'est Virginia Kirchberger qui l'envoie dans ses propres filets (2e). Si le Bayern se procure ensuite de nouvelles occasions, en contre ou sur de nouveaux coups de pied arrêtés, il faut attendre la fin de partie avant de voir un nouveau but.

Sur un coup franc de Carolin Simon, Carina Wenninger remet de la tête vers Amanda Ilestedt dans la surface, et l'internationale suédoise peut conclure à l'entrée des six mètres (80e). Dans les arrêts de jeu, Noémie Megroz prive Jovana Damjanovic d'un troisième but mais au prix d'un carton rouge, reçu par la joueuse suisse de Fribourg (90+3).

 

Le maintien en suspens

Derrière ce trio de tête, le fossé continue de se creuser, avec Essen quatrième et désormais à 9 points du podium après sa défaite à Leverkusen. Une victoire (2-0) nécessaire pour les joueuses d'Akim Feifel qui s'éloignent à nouveau de la zone rouge, grâce aux nouvelles réalisations d'Ivana Rudelic (11e) et Milena Nikolic (39e). Leverkusen compte désormais 5 points d'avance sur le premier relégable, Cologne, même si cette avance reste toute relative.

En effet, la rencontre entre Duisbourg (10e) et Cologne (11e) a été reportée en raison d'un terrain impraticable. Un duel d'importance dans la course au maintien, avec un statu quo pour le moment défavorable à Cologne, même si les deux équipes sont à égalité de points devant Iéna.

Avec un trio de tête déjà loin, il restait peu d'enjeu pour ce 44e match entre Potsdam et Francfort. C'est le Klassiker entre les deux équipes les plus titrées en Bundesliga, même si Wolfsburg devrait rapidement bouleverser cette hiérarchie. Un Classique qui a tenu ses promesses, avec des buts, et une victoire à l'arrachée pour Potsdam devant son public, presque en miroir du match aller en ouverture du championnat.

 

Un Klassiker à suspense

La rencontre a offerte une partie intense, et parfois spectaculaire à l'image du premier but de la partie inscrit par Bianca Schmidt. Dans la surface, elle enchaîne le contrôle de la poitrine et la reprise de volée au milieu de de deux défenseures (20e). Une ouverture du score qui entraîne la réponse de Francfort, avec un doublé pour Laura Freigang en l'espace de quelques minutes (22e et 27e).

Potsdam trouve la réplique dès le retour des vestiaires grâce à un nouveau but de Bianca Schmidt (47e) sur corner. Là encore, Francfort peut s'en remettre à Laura Freigang qui redonne l'avantage à son équipe (57e).Les joueuses de Niko Arnautis parviennent un temps à s'accrocher à cet avance, pour finalement céder sur un nouveau corner, cette fois-ci bonifié par Lara Prasnikar (80e).

Double buteuse au match aller, l'attaquante slovène donne la victoire au Turbine sur un coup franc indirect dans la surface. Passe en retrait de Verena Aschauer vers sa gardienne ou non, l'arbitre accorde une balle de match à Potsdam et Lara Prasnikar se charge de la convertir (90+2, 4-3). Un scénario mémorable, même si au classement ce succès n'offre que la 5e place provisoire à Potsdam... juste devant Francfort.

 

Photo: Imago / Sportschau

 

Frauen-Bundesliga (12e journée) – Les résultats

Bayern Munich – SC Fribourg : 2-0

Turbine Potsdam – FFC Francfort : 4-3

MSV Duisbourg – FC Köln (Cologne) : reporté

Bayer Leverkusen – SGS Essen : 2-0

SC Sand – VfL Wolfsburg : 0-4

Hoffenheim – FF USV Jena (Iéna) : 2-0

 

=> Le classement de la Frauen-Bundesliga à retrouver sur notre page consacrée au championnat d'Allemagne

Hichem Djemai