L’équipe française de l'Université de Montpellier à décroché l'or aux Jeux d'Europe Universitaires de Zagreb - Rijeka 2016 face à l'équipe universitaire de Valence (Espagne) ! Les footballeuses de Marburg (Allemagne) ont décroché quant à elles, la médaille de bronze, face à l'équipe de l'Université Fédérale d'Ural. Douze équipes étaient en compétition, entre le 13 juillet et cela jusqu'au 19 juillet. Deux Universités françaises étaient de la partie : Montpellier (1er) et Caen (5ème). Retour sur cette finale.

 

Elles avaient annoncé la couleur d'entrée de compétition. Les montpelliéraines été venues pour l'Or. Le capitaine de l'équipe, Morgane Courteille (ASSE), a su motiver son équipe, et elles ont relevé tous les défis pour ces Jeux, comme elle l'avait annoncé lors de leur arrivée à Zagreb : «Nous sommes prêts, et je ne peux pas attendre que la compétition commence. Nous croyons que nous sommes l'une des meilleures équipes du tournoi, et notre objectif est de gagner la médaille d'or. Nous allons nous battre jusqu'à la fin, et nous espérons que le résultat final sera excellent. Nous avons une très bonne équipe et rien ne peut nous arrêter sur notre chemin vers le titre». Une rage de vaincre qui fut donc payante, sept jours après le début du tournoi !

 

La rapidité d'exécution et la cohésion de groupe sont de rigueurs dans un jeu réduit à 7. Un fait que l'équipe de Montpellier à su mettre à profit durant leur parcours. Beaucoup de buts ont été inscrits dans cette compétition, pour rendre mémorable le football à 7. Les fans été venus en nombre dans les stades, qui ont soutenu les deux équipes finalistes. Cela a créé une atmosphère joyeuse, pour clôturer ce tournoi européen.

 

Montpellier vs Valence : 4-0
Le match a été à sens unique. L'équipe française à marqué quatre buts dès la première période grâce à un "coup du chapeau" (trois buts d'une même joueuse) plus connu sous le nom anglais de "hattricks" de Valérie Gauvin et un but signé de la capitaine d'équipe, Morgane Courteille ensuite.

Alors que la France continue d'attaquer en seconde période, les espagnoles maintiennent une défense solide, pour maintenir le score, sans parvenir à être dangereuse offensivement.

Une défense Tricolore solide, qui permettra de garder le score jusqu'au coup de sifflet final. Ce qui a ainsi permis à l'Université de Montpellier de soulever ce trophée si convoité des Jeux Universitaires Européennes 2016 de Football à 7 !

Le coach de la sélection, Frédéric Dumazert est revenu sur cette victoire :
«Je suis très fier de mes filles, parce que nous avons atteint notre objectif. Maintenant, il est temps de célébrer», a admis fièrement le sélectionneur français.

Après la fin du match et du tournoi, une cérémonie a eu lieu au Zagrebello Stadium. Les équipes, classées, ont reçu leurs médailles et plusieurs joueuses se sont vues remettre des trophées individuelles:

Le meilleur buteur du tournoi a été donné à Valérie Gauvin de l'Université de Montpellier, qui a inscrit 11 buts dans cette compétition. Une autre montpelliéraine sera également consacrée, pour le titre de meilleure gardienne de but, il s'agit de Noemie Cubey. Greta Budde de l'Université de Maburg a été nommé la joueuse la plus précieuse et le prix du fair-play a été donnée à l'Université de Caen.

 

La troisième place - Marburg vs Ural : 2-1
Les allemandes ont vaincu les russes de justesse 2 buts à 1, et ce sont octroyées ainsi la troisième place du podium, grâce à des buts de Lena Therre à la 16e minute et Greta Budde à la 19e minute.

La réaction du coach allemand :
"Nous nous sommes améliorés durant la compétition, donc notre université a mérité la médaille de bronze. À coup sûr, nous garderons de supers souvenirs du tournoi."

«Par ailleurs, nous tenons tout particulièrement à remercier les bénévoles qui ont fait de cette compétition viennent à voir le jour", affirme les entraîneurs allemands Fabian Dirks et Konstantin Burman, visiblement satisfaits.

 

Source : http://eug2016.com/ Photo : sport-u.com

Dounia MESLI