Pour ce sommet de la 17e journée, Manchester City et Chelsea ont proposé un match à suspense, devenu complètement fou en seconde période. Une partie qui s'est conclue par un résultat nul (3-3), ce qui profite à Chelsea, même si ce sont les Cityzens qui conservent provisoirement la tête. Dans le bas de tableau, Bristol laisse la dernière place à Liverpool, après sa victoire à Birmingham.

 

Dans ce match à trois au sommet de la FA WSL, Manchester City et Chelsea se retrouvaient dimanche à l'Academy Stadium. Une explication attendue, alors qu'Arsenal s'est incliné face à ses deux rivales et apparaît désormais en retrait dans la course au titre. Les Gunners étaient d'ailleurs exemptées de championnat ce week-end, jouant un match (en retard) de 1/8e de finale en Coupe d'Angleterre.

 

Un sommet sans round d'observation

Chelsea reste pour le moment en position de force avec un seul point de retard sur Manchester City, alors que les Blues comptent un match en plus à jouer (face à Everton). Un joker conservé par les joueuses d'Emma Hayes, ce qui ne les a pas empêchées de proposer une entame de match sans retenue sur la pelouse de Manchester City.

Dès la première minute de jeu, Sam Kerr met Ellie Roebuck à l'épreuve, et Beth England est alors à deux doigts de faire trembler les filets mancuniens. Chelsea et son duo d'attaquantes maintiennent la pression, même si l'énergie déployée ne suffit pas à provoquer une première rupture des Cityzens. Au contraire, Roebuck est à nouveau à la parade pour détourner la reprise de la tête de Sam Kerr sur corner (18e).

En difficulté, Manchester City parvient pourtant à ouvrir le score par Ellen White (22e). À la limite du hors-jeu, l'internationale anglaise est servie sur un centre de Janine Beckie et peut tromper Ann-Katrin Berger. Un but qui permet à Manchester de desserrer temporairement l'étau, même si Chelsea revient logiquement au score avant la pause.

Les Blues provoquent leur réussite avec une demi-volée aux 20 mètres de Ji So-Yun, légèrement déviée au passage, suffisamment pour tromper Ellie Roebuck devant sa ligne (39e). La gardienne mancunienne n'a pourtant pas finit de s'illustrer, repoussant notamment une volée de Beth England en début de seconde période (53e).

 

Coup pour coup

Disputé, le match prend progressivement une nouvelle dimension, devenu complètement échevelé le temps d'un quart d'heure. Une séquence ouverte avec le second but mancunien, inscrit par Georgia Stanway idéalement lancée en contre par Lauren Hemp (60e). À nouveau piégé, Chelsea parvient à revenir dans le match et égalise rapidement par Magdalena Eriksson, restée aux avants-postes, suite à un corner londonien (68e).

Moins de deux minutes plus tard, City obtient un penalty pour une faute sur Caroline Weir, mais cette fois-ci, Berger repousse la frappe de Stanway (70e). Beth England semble ensuite proche d'assommer Manchester City avec une frappe de 30 mètres qui vient se loger au ras du poteau droit de Roebuck (74e). Un but venu d'ailleurs mais qui ne suffit pas à forcer la décision, puisque Lauren Hemp parvient à égaliser. Elle se jette alors devant Maren Mjelde pour dévier le service de Caroline Weir (76e).

La suite du bras de fer se poursuivra sans but, malgré de nouvelles tentatives de part et d'autre. La fin de match est également marquée par la sortie sur blessure d'Ellie Roebuck, remplacée dans les arrêts de jeu par Karima Benameur, soit les premières minutes de la gardienne française en FA WSL.

Ce résultat (3-3) entérine le statu quo, avec ce léger avantage pour Chelsea, et la première place toujours occupée provisoirement par Manchester City. Un match nul qui laisse également la porte entrouverte pour Arsenal, même si l'Europe semble plus accessible qu'un retour dans la course au titre.

 

Ebony Salmon, la bonne étoile de Bristol City

À l'ombre des sommets, une équipe a réalisé la bonne opération ce dimanche. Il s'agit de Bristol City, qui a remporté sa deuxième victoire de la saison sur la pelouse de Birmingham City (0-1). En dernière position avant cette 17e journée, Bristol gagne deux places devant Birmingham et Liverpool, nouvelle lanterne rouge après sa défaite à West Ham (4-2).

Les Robins enregistrent donc un succès d'importance, et comme face à Manchester United, la solution est venue d'Ebony Salmon. Sortie du banc, elle est parfaitement lancée en profondeur sur un ballon de Jasmine Matthews. Salmon résiste à une défenseure et peut ensuite tromper Hannah Hampton (75e). Du haut de ses 19 ans, la buteuse des Robins permet donc à son équipe de croire au maintien, avec là aussi, un match à trois qui reste indécis.

Dans les autres rencontres du week-end, Tottenham s'est imposé à Brighton (0-1), dans un match où les Seagulls ont joué une heure à dix après l'expulsion de la milieu de terrain française Léa Le Garrec (31e). C'est ensuite un penalty de Rianna Dean (67e) qui permet aux Spurs de l'emporter.

Manchester United retrouve de son côté la 4e place, après sa victoire sur la pelouse d'Everton (2-3). Les Red Devils avaient initialement pris le large, avec notamment un doublé de Leah Galton (21e et 29e) en première période. Mais dans la dernière demi-heure, Everton réussit à refaire une partie de son retard, avec deux buts dont une improbable frappe lointaine de Lucy Graham (83e). Manchester parvient malgré tout à préserver l'essentiel, et repasse devant Reading au classement après ce quatrième match consécutif sans défaite.

 

Photo: Sky Sports

 

FA WSL (17e journée) – Les résultats

Everton – Manchester United : 2-3

Manchester City – Chelsea : 3-3

Brighton & Hove Albion – Tottenham Hotspur : 0-1

Birmingham City – Bristol City : 0-1

Arsenal – Reading : reporté

West Ham United – Liverpool : 4-2

 

=> Le classement de la FA WSL à retrouver sur notre page consacrée au championnat d'Angleterre

Hichem Djemai