Après des jours d’audition débutés par la DNCG, il a été décidé que l’ASJ Soyaux passe de la D1 Arkema à la division 2.

Comme un examen de fin d’année, plusieurs clubs dont l’ASJ Soyaux, neuvième de D1 Arkema cette saison (2021-2022), n’a finalement pas réussi au test imposé par la DNCG. En effet le club a été rétrogradé en division inférieure pour la saison à venir. A noter que la DNCG, qui est de par définition la direction nationale du contrôle de gestion, est une commission indépendante hébergée par la Ligue de football professionnel (LFP), chargée de surveiller les comptes des clubs de football en France.

Et après examen de la situation d’un club, notamment de sa situation juridique et financière, la DNCG peut prendre une ou plusieurs décisions concernant l’effectif et la participation du club aux compétitions. Les sanctions concernant l’effectif sont nombreuses. Ici, Soyaux a subi une rétrogradation en division inférieure. Une situation déjà vécue par le club à deux reprises des années en arrière. Cependant le club peut encore faire appel.  

En 2021, Soyaux avait également été rétrogradé sur décision de la DNCG estimant que les comptes du club n’étaient pas assez équilibrés pour poursuivre l’aventure en D1. Après des réajustements financiers et notamment la libération de six joueuses de son effectif, le président Benoît Tapissier avait réussi à maintenir son équipe en D1. Un an auparavant c’est-à-dire en 2020, le club charentais a failli vivre la même situation, une rétrogradation administrative.

OUATTARA Marcel