Malgré un match globalement décevant, l’équipe de France s’est qualifiée dès son deuxième match pour les quarts de finale, s’assurant du même coup, la première place de son groupe.

Elles ont assuré l’essentiel. Après le festival face à l’Italie, les Françaises se sont contentées du minimum syndical pour battre la Belgique et se qualifier pour les quarts de finale de cet Euro avant même le troisième match de poule face à l’Islande. Mais le groupe de Corinne Diacre devra faire beaucoup mieux niveau jeu pour espérer atteindre le dernier carré de la compétition. Pour autant, les Bleues ont fait le boulot face à une équipe belge trop timide et limitée dans le secteur offensif.

Dès la troisième minute, les françaises pressent la défense belge avec une tête de Renard non cadrée suite à un corner. De quoi ouvrir l’appétit de Bleues qui confisquent le ballon et investissent le camp des Red Flames. Tactique payante pour les joueuses de Corinne Diacre qui ouvrent très vite le score. Sur une longue transversale de Renard, Karchaoui adresse un centre parfait sur la tête de Diani, laquelle, au deuxième poteau, ne laisse aucune chance à Evrard (6e). Une entame idéale à l’instar du début de match des françaises face à l’Italie. Un but dont ne se contentent pas les Bleues qui poursuivent leur travail de sape comme sur ce tir de Cascarino (10e) qui passe à côté du but belge. Un début de match tout feu tout flamme cependant terni par la blessure de Marie-Antoinette Katoto obligée de céder sa place, sur blessure, à Ouleymata Sarr à la 17e minute de jeu. 

Pour autant, les Bleues continuent sur leur tempo et Diani, sur un nouveau centre de Karchaoui trouve le poteau (16e). Une attaque-défense qui commence a peser sur les épaules belges. Les filles du coach Ives Seernels retardent toutefois l’échéance pour rester dans le match. Et ce d’autant que les Bleues baissent un peu de pied après le quart d’heure de jeu. Si les Red Flames ne parviennent pas a se projeter dans le camp français, les joueuses de Corinne Diacre n’arrivent plus a se procurer une occasion franche durant de très longues minutes. Un trou d’air offensif qui va s’avérer préjudiciable. Car dominer n’est pas gagner. Sur une passe dans le dos de la défense, la lyonnaise Janice Cayman touche le ballon du bout du pied pour tromper Peyraud-Magnin sur la première occasion belge (36e). Tout est à refaire pour des françaises totalement au ralenti. Mais le doute ne va pas durer pour une équipe de France qui reprend l’avantage sur un centre de Mateo pour la tête de Griedge Mbock a bout portant (42e). Un but qui embellit une première période inconstante pour les partenaires de Wendie Renard, lesquelles repartent quand même au vestiaire nantis de cette avance. 

Des Bleues qui reprennent les débats en faisant circuler le ballon, sans toutefois se montrer dangereuses. L’équipe de France qui peut quand même s’en remettre aux courses de Sarr mais l’attaquante du Paris FC bute sur Evrard (54e). Matéo tente également mais son centre-tir n’inquiète pas le dernier rempart belge (55e). Des tentatives trop timides pour mettre les françaises à l’abri. Corinne Diacre décide alors d’apporter du sang neuf à son équipe en faisant entrer Sandie Toletti et Selma Bacha à la place de Clara Maéto et Kadidiatou Diani (65e). Un double changement pour booster une équipe de France qui ronronne toujours à l’image de cette reprise de Sarr plein axe trop écrasé (68e), malgré les déboulés de Eve Perisset sur son côté droit. 

Des Bleues qui s’appuient également sur le manque d’impact de la ligne d’attaque belge pour préserver leur court avantage. Des françaises qui peuvent néanmoins sceller leur qualification sur un penalty accordé sur une main de Tysiak. La belge expulsée par un deuxième carton jaune, Wendie Renard voit son tir repoussé par Evrard (89e), maintenant le suspense lors des cinq minutes de temps additionnel. Suffisant pour une petite équipe de France pour s’ouvrir les portes des quarts de finale.

 

 

France-Belgique 2-1 (2-1)

A Rotherham

Arbitre : Mme Foster (Pays de Galles)

Spectateurs : 8173

Buts : Diani (6e), Mbock (42e) pour la France, Cayman (36e) pour la Belgique

Avertissements : Tysiak (82e), Delacauw (90e+5) pour la Belgique

Expulsion : Tysiak (89e) pour la Belgique

 

FRANCE : Peyraud-Magnin - Karchaoui, Renard, Mbock, Perisset - Bilbault, Mateo (Toletti, 65e), Geyoro (Palis, 90e+1) - (Malard, 90e+1), Diani (Bacha, 65e), Katoto (Sarr, 17e)

BELGIQUE : Evrard - Philtjens (Deloose, 59e), De Neve (Tysiak, 70e), Kees, Vangheluwe (Minnaert, 46e) - De Caigny, Biesmans, Vanhaevermaet (Delacauw, 59e) - Dhont (Eurlings, 78e), Cayman, Wullaert

 
ferrandon vincent