La phase aller en Allemagne s'est conclue avec le premier partage des points de Wolfsburg cette saison, sur la pelouse de Potsdam. Le VfL reste pour le moment un solide leader, alors que Mönchengladbach a une nouvelle fois touché le fond sur la pelouse du Bayern Munich.

 

C'était un match attendu de cette première partie de saison avec la réception de Wolfsburg sur la pelouse de Potsdam. Une équipe du Turbine toujours capable de se mesurer aux meilleures sur un match, et qui pointe actuellement à la troisième place du championnat.

 

Potsdam était prêt pour le choc

Après avoir accroché le Bayern et enchaîné les buts lors des dernières journées, Potsdam semblait en mesure de résister au rythme infernal des Louves, là où Munich avait volé en éclats en début de saison. C'est d'ailleurs un petit exploit réalisé par Potsdam avec ce match nul 1-1, premier partage des points de Wolfsburg après dix victoires consécutives.

Un point arraché avec de la réussite, tant Potsdam a semblé régulièrement au bord de la rupture. S'appuyant sur des milieux de terrain très mobiles et dézonant régulièrement pour perturber les relances du VfL, Potsdam a fait le choix du bras de fer, plutôt que de subir dans sa moitié de terrain et s'en remettre au jeu en contre.

Une tactique qui fonctionne pendant la première demi-heure, malgré quelques frappes sur le but de Vanessa Fischer. À l'approche de la pause, le rythme et l'intensité semblent encore monter d'un cran, Almuth Schult réalise une sortie décisive dans les pieds de Rieke Dieckmann (32e), alors que Vanessa Fischer multiplie les arrêts, face à Sara Björk Gunnarsdottir (29e), Pernille Harder (31e) ou Alexandra Popp (32e).

 

Un but pour Wolfsburg, et des occasions manquées de prendre le large

Et quand la gardienne de Potsdam est battue, elle est sauvée par son poteau droit sur la frappe d'Harder, servie au point de penalty par Carolin Graham Hansen (43e). La pause arrive à point nommé pour le Turbine, alors que Wolfsburg semblait proche du but. Au retour des vestiaires, Lena Petermann est proche de donner l'avantage à Potsdam, mais gênée par la sortie d'Almuth Schult, son ballon piqué manque de peu le cadre (50e).

Wolfsburg n'est pas en reste, avec Ewa Pajor sur le point d'ouvrir le score, son ballon passe au ras du poteau droit, mais à l'extérieur des filets de Vanessa Fischer (53e). Pernille Harder est à son tour proche du but (58e), mais c'est finalement Pajor qui trouve le chemin des filets (64e). L'attaquante polonaise contre la relance de Johanna Elsig et parvient ensuite à résister au retour de Bianca Schmidt. Dans la surface, elle parvient à tromper Vanessa Fischer, pour son 15e but de la saison en Bundesliga.

Un avantage logique mais minimal et qui laisse un espoir de retour pour le Turbine. Svenja Huth a une première opportunité en contre (72e), mais c'est finalement Viktoria Schwalm qui égalise sur une splendide demi-volée. Entrée en jeu pour le dernier quart d'heure, elle hérite d'un ballon repoussé dans l'axe par Noëlle Maritz. Schwalm dispose de temps et d'espace pour ajuster sa demi-volée du droit aux 20 mètres. Le ballon finit sa course dans la lucarne gauche, Almuth Schult hors de position ne peut rien sur cette action (83e, 1-1).

 

Les Louves gardent le contrôle de la Bundesliga

Mises en échec, les Louves ne parviennent pas à enclencher à nouveau l'accélérateur dans cette fin de match nerveuse. Avec ce match nul, Wolfsburg partage ses premiers points, tout en conservant l'ascendant sur la Bundesliga. Potsdam, troisième reste à huit longueurs, tandis que le Bayern se rapproche, mais avec toujours cinq points derrière le VfL.

Le Bayern qui fait donc partie des équipes qui se sont également imposées ce mercredi. Un succès très large (9-0) face à un Borussia Mönchengladbach à la dérive avec 30 buts encaissés sur les quatre derniers matches (60 depuis le début de saison). Parmi les joueuses bavaroises qui ont fait trembler les filets, Sara Däbritz a inscrit un triplé en première période, alors que Jovana Damjanovic s'est offert un doublé après avoir ouvert le score (10e).

Le Borussia reste lanterne rouge, seule équipe de Bundesliga à ne pas avoir encore remporté de victoire cette saison. Également en position de relégable, le Werder Brême s'est incliné à domicile face à Fribourg (0-3) avec des buts de Sandra Starke (12e) puis de Clara Schöne (66e) et Jobinha Lahr (90+1) en seconde période.

 

Essen se rapproche du podium, Francfort accroché

Un résultat qui permet à Fribourg de se replacer au classement, à la septième place, notamment grâce à la défaite du SC Sand à Hoffenheim (4-0). Une partie où Jana Beuschlein à inscrit un doublé, dont l'ouverture du score dès la 12e minute de jeu.
Au classement, Hoffenheim reste cinquième, toujours devancé par Essen qui s'est imposé face à Leverkusen (5-0). L'équipe du Bayer a été rapidement réduite à dix après l'expulsion d'Ann-Katrin Vinken dès la première minute du jeu. Du côté d'Essen, Lena Oberdorf s'est notamment signalée par un doublé, après son triplé le week-end dernier face à Mönchengladbach.

Dans le dernier match du jour, Francfort a été tenu en échec par Duisbourg (0-0). Après avoir pris l'eau face à Potsdam le week-end dernier, les joueuses du MSV sont parvenues à priver Francfort d'une nouvelle victoire, après quatre succès consécutifs pour les coéquipières de Laura Feiersinger.

 

Photo: VfL Wolfsburg

 

Frauen-Bundesliga (11e journée) – Les résultats

Werder Brême – SC Fribourg : 0-3

Bayern Munich – Borussia Mönchengladbach : 9-0

FFC Francfort – MSV Duisbourg : 0-0

Hoffenheim – SC Sand : 4-0

Turbine Potsdam – VfL Wolfsburg : 1-1

SGS Essen – Bayer Leverkusen : 5-0

Hichem Djemai