Pour ces quarts de finale, les dés n'étaient pas jetés d'avance, puisque Hénin-Beaumont a réussi à remporter son match face à Soyaux (1-0), tout comme Saint-Etienne face à Montpellier (1-0). Seul Lyon a rempli son marché en raflant une victoire nette 6-0 avec un triplé d'Alex Morgan.

 

 

Rodez reste une formalité pour Lyon 

Buts : Pauline Bremer (31'), Alex Morgan (37', 62', 77'), Kheira Hamraoui (72') et Kenza Dali (86') 

Dans cette première rencontre de Coupe de France, comptant pour les quarts de finale, Lyon a disposé de Rodez, 6 buts à 0. Mais l'OL à dû forcer et épuiser son adversaire du jour pour casser le verrou et enchaîner, notamment en fin de seconde période.

La possession est sans surprise du côté de Lyon d'entrée de jeu, mais Rodez ne se laisse pas dépasser dans les premières minutes, en répondant présent. Dès la 4e minute le danger se fait ressentir côté ruthénois, quand Hamraoui passe en faveur de Morgan, bien couverte par l'ex-parisienne Océane Daniel. Puis c'est à Thomis (5') de centrer pour l'américaine, mais le ballon termine dans les gants de la gardienne ruthénoise, Garcia. Alex Morgan (6') va alors s'essayer sur une frappe, sortie en corner par la gardienne in-extremis. La défense de Rodez va avoir beaucoup à faire, comme ce sauvetage (6') sur la ligne après cette frappe lyonnaise, suite au corner tiré par Lavogez.
Pour ce match de Coupe de France, Alex Morgan a été floquée du n°7 et c'est Cathy Couturier qui était au cadrage. Les assauts vont s'enchaîner, bien travaillés par les lyonnaises avec un jeu bien huilé, malgré les ballons interceptés par les rafettes.
L'OL domine mais a bien du mal à se défaire des rutéhnoises. Même cette nouvelle frappe de Morgan (14') n'y arrivera pas. La joueuse américaine s'affaire à débloquer la situation pour l'OL. A l'instar d'une combinaison entre elle et la française, Elodie Thomis. Morgan (16') remet le ballon flanc gauche pour Thomis, qui doit sprinter pour récupérer le ballon de l'autre côté, mais sa frappe trop puissante survole le cadre.
L'OL a bien du mal à trouver ses automatismes, avec plusieurs joueuses cadres qui manquent à l'appel comme Camille Abily ou encore Dzsenifer Marozsán et faisant suite à des tournois internationaux pour la plupart des lyonnaises en ce mois de mars.
C'est sur coup de pied arrêté que Rodez va pouvoir s'exprimer, avec cette tentative à la 32e minute mais qui restera infructueuse. Les lyonnaises sont prises en tenaille dans leur déploiement. Mais c'est l'allemande Pauline Bremer (31') qui va réussir à trouver la faille. Sur une percée fulgurante flanc gauche, la joueuse arme une frappe qui finit au fond du filet de Garcia 1-0 ! Puis c'est Alex Morgan (37') qui va - enfin - ouvrir son compteur buts sur une belle passe décisive d'Elodie Thomis sur sa gauche 2-0 !
Kheira Hamraoui (44') avait bien failli inscrire le troisième mais sa frappe termine sur la transversale.

Une première période compliquée pour Rodez, qui a encaissé sans broncher, face à une équipe lyonnaise hargneuse, qui a soif de buts.

Le deuxième acte va pourtant commencer à tatillon entre les deux équipes, malgré la prédominance lyonnaise, Rodez ne baisse pas les bras. Lavogez (52') dispose de la balle du 3-0 sur cette frappe puissante qui rase le poteau. Même les tentatives de Laurie Cance (64') pour les rafettes ne serviront à rien, malgré toute sa volonté, bien trop marquée par les lyonnaises.

Puis c'est encore Alex Morgan qui va s'illustrer avec son doublé du match, sur une frappe dans la boîte flanc gauche 3-0 (62') ! Kheira Hamraoui (65') tente une nouvelle frappe, qui passe tout prés de surprendre Garcia, qui récupère en deux temps le ballon au sol, poteau droit. La dernière tentative dangereuse pour Rodez sera pour Coralie Austry (68') sur un coup franc, mais qui termine directement dans les gants de Meline Gerard !
Pour reprendre le chemin des filets, c'est Kheira Hamraoui (72') qui est à la manœuvre sur une frappe croisée qui termine poteau gauche 4-0 ! Avant d'être suivie par Alex Morgan (77'), qui signe son triplé de la rencontre, une frappe du plat du pied, seule face à la gardienne ruthénoise 5-0 !

Plus rien n'arrête la machine lyonnaise, qui a pris l'ascendant psychologique dans cette fin de rencontre. Malgré une dernière action de Flavie Lemaître, coté gauche qui se faufile entre les lyonnaises, mais sa passe à l'extrémité du terrain lyonnais, est taclé par Petit. Le florilège lyonnais est conclu par Kenza Dali (86') qui revient d'une grosse blessure subit en match avec l'équipe de France A. Un coup franc pleine lucarne pour le sixième but lyonnais 6-0 !

Une victoire nette et sans appel 6 à 0 pour les lyonnaises qui ont pris le dessus sur les ruthénoises, valeureuses mais bien trop peu expérimentées face à l'armada lyonnaise.

 

XI de départ : Gérard, Houara, Henning, Petit (c), Tarrieu, Kaci, Hamraoui, Thomis, Lavogez, Bremer, Morgan

XI de départ : Garcia, Guitard (c), Couturier, Daniel, Hoarau, Bonet, Farrugia, Bornes, Cance, Lemaître, Saunier

 

Le petit poucet, Hénin créé l'exploit contre Soyaux

But : Camille Lewandowski
C'est la grosse surprise de ces quarts de finale, Soyaux est passé à la trappe face à Hénin-Beaumont, club d'Inter-Régions. Les joueuses de Jean Parédès ont été cueillies à froid dès les premières secondes par Camille Lewandowski qui bat Romane Munich du droit (1',1-0). Malgré les assauts offensifs de la part des Sojaldiciennes durant la rencontre, les héninoises ont tenu bon durant les 90 minutes et continuent leur chemin en Coupe de France.

 

L'ASSE surprend Montpellier

But : Rose Lavaud

Au coup d'envoi, les deux équipes s'observent avec insistance, mais il n'y a pas beaucoup de rythme ou d'intensité dans le jeu. Les joueuses espacent leur formation pour créer des brèches chez leur adversaire. Les tentatives vont s'enchaîner, mais manquent de pragmatisme pour trouver le cadre ou le fond du filet. Le ballon va d'un camp à l'autre en première période, jusqu'à cette ouverture du score à la 40e minute sur un but de Rose Lavaud (0-1). Les stéphanoises récupèrent le ballon vers le milieu de terrain côté droit Marion Blanc-Gonnet remet alors a Audrey Chaumette, qui transmet en soutien à Moreau, qui lance Rose Lavaud en profondeur. Cette dernière prend de vitesse son adversaire directe et croise sa frappe devant Durand.

Montpellier tente de réagir en seconde période mais peine à se défaire de son assaillant. Les changements avec les entrées de Cayman, Gauvin ou encore Dekker n'y changeront rien. Sur la dernière action Mylène Chavas sort une grosse frappe de Léger et évite le 1-1. Saint-Etienne s'octroie une place en demi-finale à la barbe des montpelliéraines.

 

Photo : Le Progres

Dounia MESLI