A l'occasion de la 9e journée de D1, le Paris FC l'a emporté cet après-midi sur la pelouse du stade Robert-Bobin face à Soyaux. Une victoire 2-1 pour les joueuses franciliennes, et un score flatteur pour des Soldjaciennes souvent malmenées dans cette rencontre.

 

Malgré le changement de nom intervenu cet été à l'occasion de la fusion avec le Paris FC, la réception de Soyaux dans l'Essonne fait partie des classiques de la D1, avec des dizaines de matches disputés entre les deux équipes au plus haut niveau du championnat de France. Présente dans les tribunes, Corinne Diacre, la sélectionneuse tricolore, a eu l'occasion d'en jouer quelques unes à l'époque où elle évoluait à Soyaux.

 

Charlotte Bilbault titulaire pour son retour

 

Pour cette rencontre, une autre ancienne Soldjacienne était de retour sur le terrain. Charlotte Bilbault, arrêtée plusieurs semaines après une commotion cérébrale, retrouvait sa place dans l'équipe du Paris FC, avec une titularisation au milieu de terrain, devant la défense. Le retour de Charlotte Bilbault au milieu de terrain est allé avec un positionnement plus haut d'Inès Jaurena qui a navigué entre sa coéquipière et le quatuor offensif.

La première période du match a semblé souvent à sens unique, même si le Paris FC n'a pas réussi à ouvrir le score sur les quarante-cinq premières minutes. Dès la deuxième minute de jeu, Mathilde Bourdieu décoche une volée à l'entrée de la surface qui passe au ras du poteau droit. Au fil des minutes, les joueuses parisiennes parviennent régulièrement à trouver des décalages sur les côtés et pouvoir chercher ensuite des coéquipières démarquées dans la surface.

Certaines pertes de balles au milieu de terrain pour Soyaux se transforment en occasions pour le Paris FC avec Mathilde Bourdieu qui n'hésite pas à prendre sa chance comme sur cette frappe aux 16 mètres déviée par Aurélie Rouge dans la surface, alors qu'elle prenait le chemin du but. Le ballon vient s'écraser sur le haut de la transversale avant de sortir en corner (21e).

 

Soyaux retarde l'échéance en première mi-temps

 

Du côté de Soyaux, les rares opportunités sont venues sur coup de pied arrêté, avec Élodie Nakkach qui a cherché par deux fois la tête de Siga Tandia sur coup-franc. La capitaine soldjacienne qui est parvenue par deux fois à se défaire du marquage mais sans réussir à cadrer ses deux tentatives passées tout proche des montants franciliens (24e et 33e).

Soyaux semble proche de l'asphyxie, mais semble s'en sortir à chaque fois. A la 26e minute, Cassandre Moinet, qui remplace Romane Munich dans les buts charentais, réalise une parade décisive face à Charlotte Bilbault sur corner, avant de se saisir du ballon sans qu'un pied parisien ne parvienne à l'envoyer au fond des filets.

Et quand ce n'est pas la gardienne de Soyaux, on retrouve une défenseure charentaise pour empêcher l'ouverture du score comme sur cette frappe d'Inès Jaurena à la 34e minute, après un centre de Julie Soyer côté gauche. A la 43e minute, Aurélie Rouge puis Viviane Boudaud réalisent de nouveaux sauvetages sur les frappes d'Anaïg Butel et de Charlotte Bilbault, suite à un corner parisien.

Des actions parmi d'autres pour les joueuses franciliennes, auxquelles on peut ajouter ce face-à-face entre Mathilde Bourdieu et Cassandre Moinet à la 37e minute. Trouvée dans la profondeur côté droit, Bourdieu ne parvient pas à cadrer à sa frappe qui passe à gauche du but. Autant d'opportunités sans parvenir à marquer, une anomalie que les joueuses du Paris FC vont en partie résoudre au retour des vestiaires.

 

Le break au retour des vestiaires

 

Une deuxième période où Anissa Lahmari prend la place d'Inès Jaurena au milieu de terrain, et dans laquelle, sans surprise, les premières situations sont favorables aux joueuses de Pascal Gouzennes. Dès l'entame, Mathilde Bourdieu tente plusieurs fois sa chance, avant que Clara Matéo n'ouvre le score à la 56e minute. Un but inscrit sur corner, frappé par Gaëtane Thiney, et que Cassandre Moinet ne parvient pas à intercepter dans ses six mètres. Le ballon reste en jeu a proximité du but soldjacien et Clara Matéo est à l'affût pour marquer le premier but de la partie.

Une ouverture du score qui aurait pu être suivie dans la foulée par un autre but de Clara Matéo, sur une action à deux avec Gaëtane Thiney, mais sur laquelle Cassandre Moinet gagne son duel avec l'attaquante francilienne. Peu en réussite malgré cet avantage au score, le Paris FC fait le break sur une perte de balle de la défense adverse. On joue la 66e minute, et une passe entre Elba Verges et Aurélie Rouge est interceptée par Mathilde Bourdieu qui part au but et cette fois-ci ne laisse aucune chance à Cassandre Moinet.

 

Laura Bourgouin maintient Soyaux au contact

 

Cet avantage au score, logique au vu de la physionomie du match, aurait pourtant pu fondre en fin de match. Dans une deuxième période où Soyaux a montré un meilleur visage, on a notamment retrouvé la connexion Nakkach-Tandia, avec un ballon en profondeur d'Elodie Nakkach pour sa capitaine dont la volée ne passe pas loin des buts de Karima Benameur (72e).

Soyaux parvient même à refaire une partie de son retard quelques instants plus tard par l'intermédiaire de Laura Bourgouin. Servie dans la profondeur par Siga Tandia, Bourgouin parvient à partir dans l'axe dans le dos de la défense pour ensuite ajuster Karima Benameur (74e). Un but qui aurait pu changer la donne dans ce match, mais Soyaux ne parvient finalement pas à arracher un improbable nul à l'extérieur.

Cette rencontre confirme donc, d'une certaine manière, la position du Paris FC à mi-chemin entre le trio de tête et des équipes comme Bordeaux et Soyaux, battues par les coéquipières de Gaëtane Thiney après avoir réalisées un bon début de saison. Les Soldjaciennes qui auront la trêve internationale pour reprendre leur souffle avant un nouveau rendez-vous compliqué face à Montpellier.

 

Les réactions d'après-match :

Charlotte Bilbault (Paris FC) : «  Je ne m'attendais pas forcément à débuter »

Pascal Gouzennes (Paris FC, entraîneur) : «  J'aurais aimé qu'on se mette à l'abri un petit peu plus tôt »

Anaïs Dumont (Soyaux) : «  On a pas été à la hauteur aujourd'hui »

Sébastien Joseph (Soyaux, entraîneur) : «  Quand on fournit ce genre de prestations, on ne peut pas espérer gagner un match de D1 »

 


 

Feuille de match

 

Dimanche 19 novembre 2017, 14h30Bondoufle (Stade Robert-Bobin) – D1 - 9e journée.

Paris FCASJ Soyaux : 2-1 (0-0)

 

Arbitre : Anaëlle Loidon

Buts : Clara Matéo (56e) et Mathilde Bourdieu (66e) pour le Paris FC ; Laura Bourgouin (74e) pour Soyaux

Avertissements : Inès Jaurena (33e) et Marina Makanza (88e) pour le Paris FC ; Viviane Boudaud (49e) pour Soyaux

Les équipes :

 

Paris FC: 16-K. Benameur – 27-J. Soyer, 22-E. Cascarino (29-S. Vaysse 80e), 10-A. Butel, 5-E. De Almeida, 18-C. Bilbault, 8-I. Jaurena (14-A. Lahmari 46e), 28-C. Catala, 17-G. Thiney (cap.), 11-C. Mateo (7-M. Makanza 67e), 21-M. Bourdieu

Entraîneur : Pascal Gouzennes

 

ASJ Soyaux : 16-C. Moinet, 11-V. Boudaud, 24-E. Verges, 25-A. Rouge, 4-J. Deschamps (5-M-A Awona 67e), 6-E. Nakkach, 22-S. Tandia (cap.), 7-A. Clerac (9-L. Fleury 60e), 10-G. Djebbar (15-P. Babinga 73e), 2-A. Dumont, 17-L. Bourgouin.

Entraîneur : Sébastien Joseph 

Hichem Djemai