Après les 1/8e de finale de la Coupe de France le week-end dernier (avec quelques reports), les clubs de D1 ont repris le cours du championnat avec cette 15e journée. Outre la bonne opération de Guingamp, Soyaux s’impose face à Marseille et revient à un point de Bordeaux qui lui s’est incliné 4-0 face à Lyon. Toujours dauphin de l'ogre lyonnais, le PSG l'a également emporté par quatre buts d'écart à Albi. 

 

Montpellier HSC – Rodez AF : 2-1

==> Montpellier s’impose face aux Rafettes

 

Paris FC – En Avant Guingamp : 1-3

==> Des points et un coup d’éclat pour Guingamp sur la pelouse du Paris FC

 

Les réactions d'après-match :

Pascal Gouzenes (Paris FC, entraîneur) : « On a payé cash les petites erreurs qu’on a commises »

Sarah M’Barek (EAG, entraîneure) : « Trois points très précieux, ça va nous permettre de respirer un peu »

Solène Durand (EAG) : « Je sais qu’on est en bonne voie pour le maintien »

Adélie Fourré (EAG) : « La joie pour tout le monde »

 

ASPTT Albi – Paris Saint-Germain : 0-4

 

Première rencontre de ce dimanche, Albi recevait le PSG,un déplacement qui avait laissé de mauvais souvenirs aux Parisiennes la saison dernière. Dans ce match, les espoirs albigeois vont rapidement s’envoler puisque dès la sixième minute de jeu Dejana Stefanovic commet une faute sur Marie-Antoinette Katoto et le PSG obtient un penalty. L’attaquante parisienne se fait justice elle-même et transforme le penalty dans la minute, bien que Gabrielle Lambert soit partie du bon côté. Paris domine et Katoto va même permettre au PSG de faire le break avec un but de véritable renarde des surfaces. Sur un centre de Laure Boulleau venu de la gauche, Jennifer Hermoso place une tête qui va rebondir sur la barre transversale. Le ballon revient sur Katoto qui bien placée n’a plus qu’à conclure (20e). Kadidiatou Diani va inscrire le troisième but parisien dans la foulée (22e), ce qui sera le dernier but de la première mi-temps, malgré encore quelques occasions pour les joueuses du PSG. 

De son côté, Albi a dû attendre la 35e minute de jeu pour armer une première frappe par l’intermédiaire de Myriam Benlazar, mais c’est sans danger pour Christiane Endler. Au retour des vestiaires, les locales vont montrer un visage plus conquérant et offrir une meilleure opposition aux Franciliennes. Manon Cazes pense même réduire le score, mais son but est refusé pour une position de hors-jeu (58e). Finalement, les joueuses de Patrice Lair vont même alourdir la marque avec un but contre son camp de Morgane Belkhiter (66e). 4-0 le score en restera-là et les Parisiennes gardent leur avance sur Montpellier dans cette lutte pour la deuxième place. A noter qu’Andrine Hegerberg a joué ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs en remplaçant Diani à la 76e minute. 

En s’inclinant 4-0 et sachant que Fleury et Lille se sont séparés sur un match nul, Albi devient provisoirement la première équipe non-relégable deux points devant Rodez. 

 

FC Girondines de Bordeaux – Olympique Lyonnais : 0-4

 

Les joueuses de Jérôme Dauba ont livré une belle bataille face à l’ogre lyonnais. Bien en place, les Girondines de Bordeaux vont même s’offrir les premières occasions de la rencontre comme sur cette frappe enroulée de Nadjma Ali Nadjim qui fuit le cadre (5e). Puis, solides défensivement les Bordelaises peuvent compter sur une Erin Nayler vigilante qui repousse le danger sur les corners lyonnais ou sur des frappes rhodaniennes non cadrées, comme celle d’Amel Majri (21e) ou encore d’Eugénie Le Sommer (36e). Finalement Bordeaux ne craquera que sur penalty, mais un penalty lourd de conséquences puisque les Girondines vont finir la rencontre à 10 contre 11. Suite à un corner de Marozsan, il y a un cafouillage dans la surface, Nayler sort de ses buts pour repousser du bout des doigts, mais ça revient sur Le Sommer qui reprend de volée. Delphine Chatelin est alors placée en position de dernière défenseure sur sa ligne et repousse d’une main réflexe. L’arbitre désigne le point de penalty et sort le carton rouge pour Chatelin. Saki Kumagai s’empare alors du ballon, transforme le penalty et ouvre donc le score pour l’OL (40e). 

Bordeaux, qui va évoluer plus de 50 minutes en infériorité numérique face à Lyon sera loin d’être ridicule. Malgré une domination des joueuses de Reynald Pedros, les joueuses de Gironde vont rester solidaires défensivement et repousser bon nombre des occasions lyonnaises. Erin Nayler est également mise a contribution comme sur cette parade suite à une tête à bout portant de Le Sommer. L’attaquante des Bleues va finalement réussir à tromper Nayler sur un coup franc de Marozsan frappé intelligemment côté droit. Alors que tout le monde est à la lutte dans la surface, Le Sommer fait un appel de balle en retrait dans l’axe, Marozsan lui transmet un excellent centre que la Française reprend d’une demie-volée (77e). 

Une fois le break fait, Lyon ne va rien lâcher, et continuer à pousser. Bordeaux de son côté va commencer à accuser le coup. Ghoutia Karchouni va concéder un penalty à son tour. Saki Kumagai était sortie à ce moment du match, remplacée par Morgan Brian, c’est donc Dzsenifer Marozsan qui va se charger de le transformer (84e). Dans la foulée, Eugénie Le Sommer va inscrire son second but du match sur un service de Morgan Brian et entériner la victoire de l’Olympique Lyonnais (87e). 

 

ASJ Soyaux – Olympique de Marseille : 2-1

 

Les deux équipes disputaient une rencontre importante dans l'optique du maintien, et dans cette confrontation, ce sont les Sojaldiciennes qui en sortent vainqueurs. Grâce à cette victoire, Soyaux remonte à la 6e place provisoire à un point de Bordeaux et prend six points d’avance sur la zone rouge. 

Une belle opération donc pour les Charentaises, fraîchement qualifiées en quarts-de-finale de la Coupe de France, après avoir été rapidement menées au score dans ce match. Suite à une faute dans la surface d’Aurélie Rougé sur l’internationale bleue Viviane Asseyi, les visiteurs obtiennent un penalty. La capitaine olympienne Caroline Pizzala se charge de le transformer du plat du pied droit (4e).

A la demi-heure de jeu Soyaux va égaliser grâce à Danielle Tolmais. Anaïs Dumont déborde sur le côté droit et adresse un centre vers la surface, où l’attaquante américaine est en place pour tromper Geneviève Richard. Après cinq buts inscrits en trois matches de Coupe de France, la recrue hivernale de l’ASJ Soyaux inscrit son premier but en D1. Ses deux premiers buts même puisque l’ex-joueuse de l’US Saint-Malo va inscrire le but de la victoire en seconde période d’une frappe lointaine qui trompe la portière canadienne de l’OM (69e).

 

FC Fleury 91 – Lille OSC : 2-2

 

==> Lille parvient à redresser la barre face au FC Fleury 

 

Les réactions d'après-match:

- Kenza Dali (LOSC) : « Il faut qu’on enlève ce sentiment d’infériorité »

- Jérémie Descamps (LOSC, entraîneur) : "Quand on donne deux buts à l'adversaire, on ne peut pas gagner un match"

- Léonie Multari (Fleury) : « Sur le terrain, on doit vraiment se canaliser »

- Lionel Cure (Fleury) : « Au final, c'est un bon nul pour nous »

 
Morgane Huguen